Chenilles processionnaires

Chenilles processionnaires, ce qu'il faut savoir

Les chenilles font leur nid dès l’automne dans les pins et cèdres, nombreux dans la région méditerranéenne.
Au printemps, les chenilles en procession quittent l’arbre pour aller s’enfouir dans le sol à quelques centimètres sous terre (5 à 20 cm) dans un endroit bien ensoleillé. Les processions peuvent se déplacer jusqu’à 40m.
C’est à ce moment-là qu’elles projettent dans l’air de minuscules poils très urticants en forme de harpon.
La rupture du poil provoque alors la libération d’une substance urticante, la thaumétopoéine.

nuisibles chenilles processionnaires

Le danger des chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires sont dangereuses pour l’homme et plus particulièrement pour les enfants. Leur fort caractère urticant peut provoquer d’importantes réactions allergiques.

Éruptions et démangeaisons cutanées au niveau des mains, du cou, du visage, œdèmes …

Troubles oculaires, conjonctivites … Attention, les atteintes de l’œil peuvent avoir des conséquences graves si les poils ne sont pas rapidement retirés.

Troubles respiratoires: éternuements, maux de gorge, asthme …

Il est dangereux de manipuler un nid de chenille processionnaire, même vide.

Le danger est aussi très important pour les animaux domestiques (chiens, chats, chevaux…) : les poils urticants touchés ou léchés par les animaux avec leur langue ou leur museau peuvent entraîner un gonflement de la langue allant jusqu’à la nécrose si un traitement médical n’est pas mis en oeuvre rapidement.

Les chenilles processionnaires sont également nocives pour les arbres : elles se nourrissent des aiguilles des pins, entraînant une défoliation de l’arbre et en cas d’infestation massive, un affaiblissement important des arbres ouvrant la voie à d’autres nuisibles, comme les insectes à larves xylophages.

Estimez votre niveau d’infestation

infestation chenille processionnaire
blatte